Pour la galerie : Clic! sur l’image

 

 

Cellendin, Province de Cajamarca, nord du Pérou.

Le vendredi matin jour du marché. Il fait encore nuit, des pas dans l’obscurité, le rythme rapide du pas andin petit et glissant sur le sol. Peu de parole, le cliquetis du harnachement des chevaux. Depuis la chacra souvent deux heures de marche et plus, pour amener au marché les chapeaux, les panamas tissés le soir sur la forme, pour amener la vache, le veau, le cochon qui fera retourner avec des petits produits manufacturés dans la montagne.

La soupe, la soupe de pommes de terre, avec parfois des haricots ou des pâtes. On ne craint pas le féculent pour se tenir chaud sur la route. Et cela fait des grands slurrrrps… Oui, Monsieur…

Se réchauffer, puis le jeu du négoce, et se réchauffer, voir au corral ce qui s’échange, et se réchauffer pour le retour à petit pas dans la montagne…